Literati

L’ère XXX

L’internet est l’outil de communication par excellence, dans la mesure où il nous offre la possibilité de transmettre tout type de données. C’est une fabuleuse technologie, une fenêtre ouverte sur le monde et sur la connaissance mais également une porte pour toutes sortes de contenu à caractère pornographique.

Ouvrir son navigateur, taper quelques mots-clés vous amène en un clic dans un univers érotique. Sans conteste, il n’a jamais été aussi facile de pénétrer le monde de la pornographie.

Par définition, la pornograhie issue du grec porno:prostituée et graphos(representation) désigne l’action de représenter les prostituées.

Cependant, l’avènement de sa commercialisation accrue a modifié cette définition classique.

Aujourd’hui, les appareils portables et l’internet ont rendu la pornographie davantage accessible. Dans le passé, il fallait se rendre dans un cinéma ou dans un magasin qui vend des revues ou des vidéos pornographiques. Beaucoup hésitaient à le faire par peur d’être vus dans de tels endroits ou à proximité. De nos jours, il devient plus facile de regarder de la pornographie sans que les autres ne s’en rendent compte. Les gens peuvent regarder des images immorales sur l’écran de leur appareil quand ils marchent dans la rue ou quand ils se trouvent dans un bus ou dans un train.

En outre, les sites de pornographie s’immiscent dans presque toutes les recherches effectuées. Par exemple, jeune qui aurait le malheur de taper chienne ou chatte tomberait automatiquement sur des dizaines de milliers de contenu à caractère pornographique. Passer à côté des sites pornos paraît presque inévitable.

Quel impact peut avoir cet accès facile à la pornographie sur les jeunes?

La vie sexuelle est fragilisée. On observe chez le consommateur de pornographie une baisse de désir devant une personne “réelle”. En outre, comme le porno propose une course à la performance et des standards inégalables, la personne se compare et ne se sent pas à la hauteur.
Il crée une dépendance. Des chercheurs allemands ont rapporté l’effet néfaste de la pornographie sur le cerveau humain. Il a été démontré que la consommation pornographique assidue touche les mêmes zones du cerveau que les drogues dites classiques. En effet, il existerait des similitudes entre les zones du cerveau d’un alcoolique dépendant et celui d’un dépendant à la pornographie.

Il change notre regard sur la femme,sur l’homme et également sur les relations amoureuses,la sensualité et l’intimité sexuelle. Meme si le consommateur sait ce qu il voit est de la fiction ,personne n’échappe vraiment au conditionnement que le porno provoque.

Il encourage la violence. Non seulement elle est présente, physiquement ou verbalement dans la plupart des films pornos, mais elle est aussi relativisée , et le plus souvent implicitement valorisée.
La pornographie peut avoir des effets néfastes sur les jeunes, aussi devrions nous à tout prix éviter d’entrer dans ce cercle vicieux, car il est difficile d’en sortir.

Shmide