Literati

Mon pays me manque

C’est embêtant Quand nos rêvesNous manquentL’eau me manqueLa rivièreSa main mouilléeSur ma peauLaissant allerLa poisseQue suscite les humainsPays gros petitPays viergePerforéPays fidèleOu puteJe ne sais plusIl n’y a que mon rêveDe toiQui me manqueEt ça m’agace vraimentDe ne pas pouvoir t’aimerPour ce que tu es réellementParfois je pense queC’est mon masque quiM’aveugleCette odeur lacrymogèneTu as cette mêmeGuigne sur la peauLes humainsDu papier CarboneQu’ils t’appellentIls ne te donnerontJamais raison petit paysIls ne sauront jamais que tu esA personneEt que tu es à tous en même tempsMoi je continuerai à t’aimerDans mes rêvesTa réalité me blesseMais me rend poèteMerci quand même.